Golden Age#1 : Mandrake

Bienvenue dans cette rubrique qui vous présentera, sous forme de fiche, d’anciens super-héros, parfois disparus et parfois faisant l’objet d’un revival, notamment chez l’éditeur Dynamite. Afin de situer les choses, chaque titre sera précédé par « Golden Age » ou « Silver Age » suivant l’époque de création du personnage.

C’est sans doute un personnage connu de tous. Ayant parcouru notamment les pages du Journal de Mickey ou du quotidien Fance-Soir, Mandrake a croisé le chemin de la plupart des lecteurs français. Son apparence de magicien classique du music-hall (cape, smoking et chapeau haut de forme) en fait d’ailleurs une référence pour tous les magiciens, sur papier, à l’écran et dans la « vraie vie ». Héros emblématique des comics du golden age, son retour dans les bacs chez Dynamite pour le 100e anniversaire des éditions King est l’occasion de (re)découvrir l’aventurier prestidigitateur.

Les origines

Mandrake a été créé par Lee Falk en 1934, pendant la Grande Dépression, alors que les strips devenaient de plus en plus populaires, notamment ceux poussant les lecteurs à reprendre confiance en l’avenir et où la criminalité était vaillamment combattue. Il sera aussi à l’origine du Fantôme, en 1936.
Hésitant à dessiner lui-même son personnage, Falk se décide à faire appel à Phil Davis, un dessinateur industriel rencontré lors de ses débuts dans la publicité. Très enthousiaste, ce dernier quitte sans regret son emploi pour s’investir totalement dans Mandrake, auquel il donnera les traits de son créateur. Avec son style réaliste, simple et élégant, les personnages se déploient dans des décors exotiques qui deviendront une des principales marques de la série.
Davis sera remplacé par sa femme, Martha, dessinatrice de mode, lors de sa mobilisation en 1942. À son retour de la guerre, elle devient son assistante et reprendra seule les dessins de la série pendant les quelques semaines qui précèdent le décès de son mari, le 16 décembre 1964.

Lee Falk et Phil Davis
Lee Falk et Phil Davis

Le pimpant magicien moustachu reste l’un des personnages les plus célèbres dans le milieu de la bande dessinée, ses aventures apparaissant dans les journaux du monde entier. Ses pouvoirs légendaires de l’hypnotisme et de l’illusion et sa façon débonnaire de les utiliser pour combattre le crime trouve facilement un public de fans rapidement conquis.
Mandrake a également été le premier comic au casting « racialement intégrée ». En effet, le partenaire d’aventure du héros n’est autre que Lothar, un gigantesque africain, assistant et meilleur ami de Mandrake. Il est également aidé par sa fiancée, la belle et exotique princesse Narda.

Après la mort de Davis, c’est Fred Fredericks qui a reprendra le dessin de Mandrake. Il assurera aussi le scénario à la mort de Falk, en 1999, jusqu’en 2013, au moment de sa retraite.

Mandrake a connu la plus longue carrière de tous les magiciens de comics !

Les personnages

website-2008_mm_mandrake2Mandrake
Homme de mystère, suave et sophistiqué, Mandrake affronte les méchants les plus remarquables et inventifs tout en portant son costume de soie de magicien de music-hall. Tout d’abord présenté comme un véritable magicien aux pouvoirs illimités, Mandrake est rapidement redéfini par Lee Falk comme un simple illusionniste avec un grand pouvoir d’hypnose et la capacité d’utiliser la télépathie et les projections mentales, dans le but de rendre ses exploits moins aisés.
Toutefois, si ses aventures se veulent très rationnelles, elles frôlent régulièrement le surnaturel. Le magicien voyage régulièrement dans d’autres dimensions, sur d’autres planètes et se frotte souvent à des personnages non-humains. Mandrake a aussi fait plusieurs fois le tour du Monde.
Malgré cette vie extraordinaire, Mandrake n’est pas à l’abri des soucis familiaux. Il a notamment un jumeau maléfique, Derek, et une sœur cadette, Léonore, qui lui causent souvent des ennuis.
Enfin, Mandrake habite dans une riche propriété, nommée Xanadu, truffée de dispositifs technologiques et de gadgets.

website-LotharLothar
Lothar est l’assistant africain de Mandrake. Il est aussi son meilleur ami et son allié dans sa lutte contre le crime.
De stature athlétique, il aurait dû devenir le roi des « 7 Nations d’Afrique », il préfère cependant suivre Mandrake lors de leur rencontre au cours du voyage de ce dernier en Afrique. Il possède toutefois une statue à son effigie dans chaque village avec l’inscription : « Lothar, roi de la grande confédération des tribus africaines ».
Réputé l’homme le plus fort du monde, il est invulnérable à toute arme de fabrication humaine, ainsi qu’à la magie.

website-Princess NardaNarda
Narda est la compagne de Mandrake. Elle est princesse d’un pays d’Europe centrale appelé « Cockaigne », dirigé par son frère ainé Segrid, à la suite du décès de leur mère Isabel, puis de leur père Karl.
Elle apparaît quelquefois comme l’assistante de Mandrake pendant ses spectacles. Après une très longue liaison, ils se marient en 1998.

Autres personnages
Quelques autres personnages réguliers sont apparus, notamment dès 1964 quand Fred Fredericks a repris le dessin de la série. On rencontre notamment Hojo, le cuisinier asiatique, Karma, la cousine de Lothar et Kshin, jeune apprenti asiatique de Mandrake.

Publications

Mandrake est apparu pour la première fois en juin 1934 sous forme de dailies strip (3 cases tous les jours dans le journal), publié par King Features Syndicate (agence de presse et éditeur de Popeye). Quelques mois plus tard, en février 1935, en raison de son succès, il aura les honneurs de la page couleur du dimanche.
Le héros connaîtra évidemment plusieurs séries et mini-séries en comics et restera jusque dans les années 60-70 chez King.
Depuis 2013, ses nouvelles aventures sont éditées par Dynamite.
Une mini-série de 4 épisodes a été lancée début 2015 pour célébrer les 100 ans de King.

En France, Mandrake est apparu dans le journal de Mickey et dans divers petits fascicules des Editions du Rempart. Tous les dailies strips des périodes 1934 à 1937 et 1941 à 1942 seront repris dans les 4 intégrales parus chez Futuropolis entre 1981 et 1985.

couv-1 mandrakeintfutiropolispl_

Anecdotes

ParisLike__Leon_Mandrake_the_Magician_01Un prestidigitateur canadien du nom de Leon Mandrake a connu une très grande popularité en Amérique du Nord des années 1930 aux années 1980. Il semble que Lee Falk n’ait pas entendu parler de Leon Mandrake et que ce soit un hasard, mandrake signifiant en anglais Mandragore, un bon nom pour un magicien. Cependant, après avoir rencontré Leon Mandrake, Phil Davis a modifié le dessin de son personnage pour que les deux Mandrake se ressemblent.

En 1938, dans les pages d’Action Comics #1, un certain Zatara fera son apparition aux côtés de Superman. Ce dernier sera très inspiré de Mandrake, autant par ses pouvoirs que par son costume. Il sera aussi le père de Zatana, justicière bien connue de l’univers DC Comics.

Adaptations

hull_mandrakeA l’instar de beaucoup de héros de papier des années 30-40, Mandrake eût droit à son propre serial, en 1939, intitulé Mandrake the Magician. Très librement adapté (et assez éloigné) du personnage originel, ce Mandrake était surtout une sorte de détective, interprété par Warren Hull.
Il y a eu plusieurs projets de films non-aboutis, notamment portés par Federico Fellini. Le dernier en date remonte à 2007 et c’est Hayden Christensen qui devait prêter ses traits au magicien.

C’est finalement sous forme de dessin animé que Mandrake reviendra à l’écran dans Les Défenseurs de la Terre (1980-1990) où le héros fait équipe avec Flash Gordon, Lothar, Le Fantôme et leurs enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *